Concert Arena 2019

Avec Timeless 2013, après 22 tableaux lumineux, Mylène Farmer (libre et heureuse de vivre) nous avait quittés dans un nuage de fumée. Six ans plus tard, elle revient sur terre dans un spectacle flamboyant et apocalyptique.
Dans ce récit de fin du monde, Mylène Farmer propose 22 tableaux truffés de références artistiques qui vont de l'univers du cinéaste Lars von Trier, à la série Game of Thrones en passant par Metropolis de Fritz Lang, Batman ou encore Blade Runner de Ridley Scott.
Sur une scène large de 70 mètres, les éléments du décor se déplacent de haut en bas, d'avant en arrière, complétés par une avancée de la scène qui s'étend et se rétracte jusqu'au centre de la salle.

A 21h00, la lumière se tamise et du ciel apparaît trois halos de lumière bleue qui semblent aspirer le public. Une sirène, les halos deviennent rouge, une alerte est lancée. Le calme revient. Mylène apparaît dans un croissant de lune qui descend progressivement vers le centre de la salle. Mylène rejoint la scène principale par la passerelle. Sur les écrans les nuages s'amoncellent au-dessus de gratte-ciels, première évocation de Blade Runner. Elle revient sur terre avec en images de fond des visages et corps déformés en mouvement.

Avec Interstellaires, le spectacle peut commencer. Ses musiciens apparaissent, de chaque côté de la scène sur des plateaux mobiles. Mylène porte une tenue noire, des bottes et un corset en forme de lanière cuivrée. La vidéo de fond de scène reste sur un univers de mégalopole, des nuages s'amoncellent au-dessus de gratte-ciels suivi d'orage et d'éclair.

Sans logique est interprété dans un univers orangé. Le tableau scénique reprend les visuelles du clip avec cornes de taureau et cape rouge de toréador.
Le 18/06/2019 : Avec moi, merci.

Pour Rolling Stone, les 16 danseurs font leurs apparitions ; tous roux, visages figés, dans une chorégraphie impressionnante et robotisée. Le fond de scène représente l'espace et une planète en perspective.

Mylène quitte la scène et revient tout de noir vêtu (en fait elle a enlevé son corset de lanières) pour Pourvu qu'elles soient douces. L'introduction reprend l'intro du clip (it's a girl no It's a boy) même si la chanson propose une très efficace réorchestration.

Les danseurs quittent la scène pour Stolen Car. Un duo virtuel puisque Mylène chante seule sur scène accompagnée de Sting en image virtuelle (enregistré spécifiquement pour le spectacle) avec en arrière-plan une ville la nuit. Mylène s'adresse au public pour la première fois :
Le 11/06/2019 : Je suis heureuse de vous retrouver ce soir.
Le 15/06/2019 : vous allez bien.
Le 18/06/2019, Sting était présent en direct pour ce duo. Preuve de leur grande complicité, le couple effectue quelques pas de danse. Mylène remercie longuement Sting alors que celui-ci quitte la scène.

Toujours seule sur scène, Mylène chante Des larmes et s'amuse avec son guitariste.

Avec California, Mylène revient dans une nouvelle tenue courte, marron. L'intro reste très classique avec sirène et moteur d'hélico. Les quatre danseuses l'accompagnent dans une ambiance joyeuse. Mylène complice, joue avec son guitariste. Ambiance gaie qui contraste avec le décor d'une ville la nuit, sombre éclairée de néons qui rappelle immédiatement l'univers de Blade Runner. Une ville déshumanisée, frénétique, hommage très graphique à Metropolis de Fritz Lang sert de cadre pour M'effondrée. Très belle transition des images au travers d'un œil pour finir dans un très beau noir et blanc.

Toujours dans une ambiance noir et blanc, les danseurs arrivent sur des plateformes métalliques pour L'Am-Stram-Gram. L'ambiance est sombre. Les danseurs en armures futuristes avec des pièces d'acier exécutent une chorégraphie robotisée. Les plateformes s'abaissent, les danseurs rejoignent la scène pour le premier interlude. Moment fort en intensité et énergie.
Le 18/06/2019 : Moi aussi je vous aime

Mylène revient dans une longue robe blanche transparente pour interpréter Un jour ou l'autre sur un fond de ciel étoilé. Elle s'adresse au public : 15/06/2019 : C'est magnifique.

Pour Ainsi soit-je, Mylène s'avance sur la passerelle et rejoint son pianiste. Au passage, on note le sens du détail avec le piano, recouvert de caisses métalliques, qui s'intègre dans l'univers du spectacle. Mylène joue à fond la carte de l'intime. Se laissant totalement débordée par l'émotion. Pour la soirée du 11/06/2019, Mylène très émue On va tenter de la démarrer celle-ci, c'est toujours compliqué. Vous m'avez tellement manqué. Mylène ajoute un refrain en plus à la fin de la chanson.
15/06/2019 Mylène émue s'arrête de chanter à la fin du second couplet et va avoir bien du mal à reprendre tant les acclamations du public se déchaînent. Plus tard, sur cette même chanson alors que le public chante le refrain, Mylène, en larmes, sort discrètement un petit mouchoir pour s'essuyer les yeux : Vous avez transformé ma vie, je vous aime. Silence et pleurs.

Sur un décor de feu et de volcan, Mylène reste sur l'avant-scène pour Innamoramento. Toujours aussi ému, elle rejoint la scène principale. L'orchestre reprend après ce piano voix.
Le 15/06/2019 : Merci merci tellement

Deuxième interlude du spectacle qui fait la place belle aux musiciens.

Mylène revient en pantalon blanc et marinière (à la mode Jean-Paul Gaultier) pour Sans contrefaçon. Les seize danseurs avancent sur l'avant-scène.
Le 15/06/2019 : Vous allez bien aussi bien que moi.
Le 18/06/2019 : Vous allez bien.

Histoires de fesses en marinière (sans le pantalon blanc) apporte un peu d'humour au spectacle. La chanson est accompagnée d'images d'un corps déformé sur un tabouret, sorte de gélatine qui se déforme et fond sur un tabouret et d'une boule rappelant au choix un sein ou un spermatozoïde.

Suit Sentimentale seule sur scène, dans un univers de glace et de vent.

Rejoint par ses danseurs, arrive la chanson culte Désenchantée. Mylène est habillée d'un costume noir avec un foulard cravate. L'univers proposé est un univers de glace et de froid. Les plateformes s'élèvent et flottent au-dessus du public, immenses icebergs flottant.
15/06/2019 : C'est magnifique d'en haut

Sur des images célestes et un ciel étoilé, Mylène interprète Rêver autre moment d'émotion qui permet à Mylène de communier avec le public. La salle scintille des lumières des téléphones :
11/06/2019 : Je vous aime.
15/06/2019 : Je vous aime. C'est d'une beauté ici si vous saviez… Chaque jour que Dieu fait, je me dis que j'ai une chance inouïe. Je vous dois cette chance. Vous êtes ma chance. C'est toujours très émouvant pour moi de vous parler. Je sais que je pleure beaucoup. Je peux agacer. Mais c'est mon émotion. Je vous la dois. Merci beaucoup.
18/06/2019 : Mylène remercie les danseurs, les musiciens, Laurent Boutonnat, Thierry Suc et Anthony Souchet.
L'interprétation avec orchestre change des traditionnels piano voix sur Rêver.

Assise sur un trône de fer surmonté d'une tête de loup, elle pose ses mains sur les accoudoirs décorés de louveteaux. Comme une reine sur son fauteuil de loup, elle entame Je te rends ton amour. Au-dessus d'elle, l'image d'une tête qui se déforme et change d'aspect.

Pour le mélange de Fuck them all et C'est dans l'air, on est emporté dans un décor à la Gotham City (mégapole en destruction), renforcé par la troupe de danseurs en combinaison cuivrée et cape noire de Batman.
15/06/2019 : Merci beaucoup au revoir je vous aime.

Après un long moment d'attente, Mylène revient habillée tout en rouge pour le final flamboyant. Le tic-tac annonce l'Horloge. Le temps qui passe s'accompagne d'images d'exode de champs de ruine, de paysage de désolation. Puis la scène s'embrase dans un jeu de lumière et de fumée. Altière dans sa cape rouge derrière les flammes, elle tourne le dos, monte les marches, lève le bras et fait un tout petit signe. Un nuage noir l'enveloppe. Elle a disparu. Feu purificateur ou feu destructeur…
Ce final rappelle le final d'Avant que l'ombre… à Bercy. La même robe rouge moins chatoyante, le feu prenant la place du rideau d'eau.

Les petites erreurs
Le 11 juin :
Des petites erreurs dans les paroles de Pourvu qu'elles soient douces ou Des larmes.
L'un des écrans qui fait partie de la pyramide en panne à partir de la chanson Pourvu qu'elles soient douces.
Des problèmes de micro sur Innamoramento
Un technicien monte sur scène sur Sans logique pour remplacer le micro.

Le 15 juin :
Petites erreurs dans les paroles de Rolling Stone.
Démarrage difficile sur Un jour ou l'autre, Mylène chantant deux fois Tout s'efface (l'émotion !).

Le 18/06/2019 :
Petite erreur sur Rêver après les remerciements. Mylène débute le refrain par Je voudrais au lieu de J'ai rêvé puis s'interrompt : Quel lapsus !.

Commentaires issus des spectacles du 11, 15 et 18 juin 2019.
Photos prises par le public lors des différentes dates.