Clip Fuck them all

Date du tournage : février 2005 (2 jours)
Lieu de tournage : dans la banlieue de Bucarest en Roumanie
Réalisateur : Agustin Villaronga
Synopsis : Mylène Farmer
Durée : 5'00
Production : Stuffed Monkey
Budget : environ 150 000 euros
Epouvantails : d'après l'œuvre de Martial Leiter
Photographe de plateau : Claude Gassian

Clip présent sur : Les clips - DVD Volume IV, Music Videos
09/03/2005 - 1ère diffusion du clip (C'est pas trop tôt - M6)


Le clip se déroule dans un paysage enneigé. Mylène arrive sur son cheval. Elle s'approche d'une usine désaffectée. A l'intérieur, il y a une cage suspendue dans le vide. Des flash-backs nous montrent son double, cheveux et vêtements courts, prisonnière de cette même cage prise d'assaut par des corbeaux. La Mylène aux cheveux longs brise à coup de pierre un miroir d'un coup de pierre et passe au travers. Dehors, un corps est recouvert d'un tissu et dévoré par les corbeaux. Mylène découvre le cadavre de son double allongé au milieu de la neige. On comprend que la Mylène aux cheveux longs est arrivée trop tard pour sauver sa sœur au chevaeux courts. Elle plonge sa main dans le corps de son double et en ressort un sabre. Elle se dirige alors vers une forêt. Mylène arrive sur une plaine enneigée sur laquelle se trouvent d'immenses épouvantails enforme de crânes de corbeau. Elle retire son sabre et se lance à l'attaque des épouvantails. Lorsque le sang noir touche le sol, c'est un corbeau qui nait. Par un flashback, on apprend les causes de la mort de la Mylène cheveu court : elle s'est faite écraser par de grands pics qui descendent du haut de la cage tel un instrument de torture. Pour terminer le clip, Mylène cheveu long plante le sabre dans la neige et se décompose dans le vent.

Clip Fuck them all

Mylène explore une nouvelle fois le thème de la gémellité avec ce clip.
François Hanss était présent pour le tournage du making of du clip. Le making of du clip est visible dans le dernier Music Vidéo IV.
Les épouvantails du clip ont été créés par Martial Leiter qui les avait exposés quelques mois plus tôt en Suisse.

Martial Leiter

Martial Leiter est né à Fleurier (Suisse), en 1952. Il apprend d'abord le dessin technique puis se lance très vite dans la bande dessinée, le dessin de presse et le dessin artistique. Il commence sa carrière comme dessinateur de presse dans divers journaux suisses, de 1974 à 1990. Il expose depuis 1970 son travail de peintre-dessinateur dans des musées, centres culturels et très nombreuses galeries, en Suisse et à l'étranger. Il est également créateur de décors de théâtre. Il alterne les dessins politiques ou de société avec des œuvres plus métaphoriques, souvent de grands formats : corps torturés et mutilés, danses macabres, paysages d'effroi, bestiaires.





/