Vers haut de page
Vers haut de page


Herb Ritts - 1995

  mylene farmer
 
mylene farmer

Vers la fin des années 70, Herb Ritts photographie ses amis, parmi lesquels un jeune acteur qui fait ses débuts au cinéma. Peu de temps après, la photo de Richard Gere est publiée dans les magazines les plus importants du moment : Vogue, Esquire, Mademoiselle. Les revues Rolling Stone, Vanity Fair et Interview font désormais appel à lui. Un bonheur n'arrivant jamais seul, des couturiers comme Guy Laroche, des parfumeurs comme Rochas ou Lancôme, des créateurs de mode comme Calvin Klein lui font confiance pour diriger leurs campagnes de communication.
Herb Ritts impose très vite un style aéré, ouvert et lumineux, qu'il développe d'une façon intuitive, s'inspirant de la lumière vive, du mode de vie, ainsi que des grandes étendues du sud de la Californie.
Ce n'est que quelques années après ses débuts qu'il recherche plus précisément son identité photographique. Naîtront des images qui nous sont depuis devenues familières tant elles sont connues : corps sublimes d'hommes, Djimon et l'octopus, la femme sabre, Stephanie, Cindy, Christy, Tatjana, Naomi nues et réunies… L'Afrique avec son livre Africa sorti en 1994 où animaux, guerriers masaï, arbres apparaissent sur des étendues de lumière blanche.
Ses portraits de stars : Dizzy Gillespie la joue gonflée, Nicholson à la loupe, Glenn Glose en clown blanc, Madonna en Pierrot, Burroughs et ses lunettes… Herb Ritts rencontre Mylène Farmer pour la sortie du disque Anamorphosée.
Le photographe américain Herb Ritts est mort le 26 décembre 2002 à Los Angeles des suites d'une pneumonie à l'âge de cinquante ans. Mylène sort de sa réserve et déclare : …Si la mémoire est celle du cœur alors je ne l'oublierai jamais…

 

Série : Anamorphosée - 1995

 
mylene farmer  mylene farmer  mylene farmer  mylene farmer  mylene farmer