Vers haut de page
Vers haut de page


City Of Love

 L'événement

Le titre City Of Love, deuxième extrait de l'album Interstellaires a été envoyé aux radios le 08 janvier 2016. Il s'agit d'une version Radio Edit. Il fait suite à la diffusion sur Internet du clip à partir du 20 décembre 2015. Le new-yorkais Matthew Koma est le co-compositeur de la musique de City Of Love avec Mylène Farmer et Martin Kierzenbaum. Mylène a signé les paroles en français.

Pour la semaine du 25 au 31 mars 2016, City Of Love est numéro 1 du top single avec 6 700 exemplaires (ventes sur support physique exclusivement). City Of Love devient le quinzième single de Mylène à atteindre la première position de ce top singles en France depuis sa création. Record absolu puisque aucun artiste ou groupe n'a classé plus de cinq singles en première position.

 Les versions promos

mylene farmer
CD Promo monotitre

City of love 3'46
Sortie septembre 2015


 Les versions commerce

mylene farmer mylene farmer mylene farmer
CD Single

City of love (version single) 4'25
Mylène Farmer feat. Shaggy Martin's Remix 3'34
Sortie 25 mars 2016
478352-9

Maxi 45 tours

City of love (version single) 4'25
City of love (instrumentale) 4'25
Sortie 25 mars 2016
477803-5


 Le clip

Une équipe de quarante personnes a été mobilisée durant deux jours complets (jour + nuit + jour) au Château de Chambly, à une cinquantaine de kilomètres de Paris, pour le tournage.
6h30 de maquillage ont été nécessaires pour métamorphoser Mylène Farmer en cette étrange créatue ailée.




Tombée du ciel, les ailes brisées, une créature ailée, à la fois inquiétante et touchante, menaçante et maladroite, arpente les couloirs d'une demeure sinistre, par une nuit d'orage, à la recherche d'amour et de bras aimants…
Pour tourner la vidéo de City of Love, Mylène Farmer a choisi le réalisateur Pascal Laugier. Un réalisateur connu pour ses films d’horreur, notamment pour Saint Ange, Martyrs et The secret. Mylène Farmer rapelle ici les codes de l’effroi que l’on trouve dans plusieurs de ses clips, de Plus grandir (et ses clins d’œil à Nosferatu) au fantastique de Dégénération, en passant par le vampirisme de Beyond my control.
Un autre lien évident avec le clip Comme j'ai mal réalisé par Marcus Nispel en 1996 et dans lequel Mylène se transformait à la fin en une magnifique créature mi-femme, mi-papillon.


 Les paroles

Quand la danse cessera
Trop tard
Tout prendra un goût de cendres
Hum Hum
Si seulement chemin faisant
L'amour surgit du néant
N'avoir d'autres voeux que l'autre
Même un instant

Les mots au bout des lèvres
Un chemin vers la vie
Si je m'abandonne
Je bâtirai
The city of love…
Oh Oh
Si je sais que je l'ai
Et le monde et l'envie
Si là je t'attends
Je bâtirai
The city of love
The city of love

Qui ne connaît pas la peur
Ne connaît pas le courage
Si je suis de belle humeur
Pas de rage
Quand progressant dans le noir
Quand j'étudie l'infini
Je vois des flocons de neige
De poésie

Les mots au bout des lèvres
Un chemin vers la vie
Si je m'abandonne
Je bâtirai
The city of love…
Oh Oh
Si je sais que je l'ai
Et le monde et l'envie
Si là je t'attends
Je bâtirai
The city of love
The city of love

Les mots au bout des lèvres
Un chemin vers la vie
Si je m'abandonne
Je bâtirai
The city of love…
Oh Oh
Si je sais que je l'ai
Et le monde et l'envie
Si là je t'attends
Je bâtirai
The city of love
The city of love

Les mots au bout des lèvres
Un chemin vers la vie
Si je m'abandonne
Je bâtirai
The city of love…
Oh Oh
Si je sais que je l'ai
Et le monde et l'envie
Si là je t'attends
Je bâtirai
The city of love
The city of love

Les mots au bout des lèvres
Un chemin vers la vie
Si je m'abandonne
Je bâtirai
The city of love…
Oh Oh
Si je sais que je l'ai
Et le monde et l'envie
Si là je t'attends
Je bâtirai
The city of love
The city of love

PAROLE : MYLÈNE FARMER
MUSIQUE : MARTIN KIERSZENBAUM et MYLÈNE FARMER
©2015