Vers haut de page
Vers haut de page


En tournée 2009

mylene farmer

Le 28 février 2008, la galaxie Mylène Farmer est en ébullition après l'annonce d'un nouveau disque pour fin 2008, d'une tournée en 2009 et d'une date au Stade de France le 12 septembre 2009. Le 18 mars sortie de l'affiche du concert au Stade de France avant la mise en vente des places le 28 mars pour ce concert. Devant la rapidité des ventes une deuxième date au Stade de France est rapidement ouverte pour le 11 septembre 2009, suivi de l'ouverture de la billetterie pour un tournée en France, complétée de deux dates à Genève, d'une date à Bruxelles et de deux dates en Russie.

Après la résurrection par l'amour qu'à représenté Avant que l'ombre…, ce nouveau spectacle s'annonce sur le terme de l'écorché vif. Dans la mythologie chrétienne, le personnage de l'écorché vif représente un être passionné, combatif, d'une sensibilité ombrageuse, mystique, tourné vers le mouvement. Et c'est bien ce que l'on retrouve tout au long de ce show pharaonique.
mylene farmer
A 21h15, l'œil de Mylène apparaît en vidéo, immense, malicieux et observateur. L'écran se divise en deux lentement et laisse apparaître Mylène moulée dans un costume d'écorché vif. Elle lance enfin sont spectacle avec Paradis inanimé. Derrière elle, le décor est macabre. Des dizaines de mannequins gisent dans des boîtes et deux colosses inquiétants les mains pointées vers le ciel encadrent un escalier géant. Mais ce décor macabre annonce un renouveau, la lumière. Mylène rejette ses vieux démons pour l'espoir et l'amour, la mort ne fait plus peur : Et mourir d'être mortelle Mourir d'être aimée. Mylène place sa voix et enchaîne avec L'Âme-stram-gram (première évocation sexuelle). Les danseurs, aussi costumés en écorché vif, la rejoignent. La chorégraphie classique de l'Âme-stram-gram est reprise avec énergie et enthousiasme. L'ambiance monte d'un cran. Le public reprend en chœur le refrain et Mylène salue le public par un bonsoir ça va bien. Suis je m'ennuie.

mylene farmer Après un interlude de danse, Mylène revient habillée d'une robe rouge et bottée cuissarde. Elle enchaîne Appelle mon numéro, XXL (L'amour dont toutes les filles ont besoin). Elle joue avec son corps et vient se frotter au torse de son guitariste. L'osmose est totale avec le public pendant le fameux On a besoin d'amour. Le décor s'illumine de toute part, la chanson se termine par un jet de feu d'artifice. L'ambiance monte d'un cran avec California (Changer de vie, découvrir de nouveaux horizons) suivi de Pourvu qu'elles soient douces (deuxième évocation sexuelle). Mylène tourne, danse, reprend la chorégraphie connue et finit par montrer son derrière au public en relevant sa robe dans une provocation amusée.

mylene farmer Après un interlude musicale, Mylène revient pour le passage des ballades. Elle reprend la mise en scène du spectacle Avant que l'ombre… à Bercy. Un piano apparaît au bout de l'avant-scène qui sépare la fosse en deux. Yvan Cassar, s'installe derrière le clavier. Il est très vite rejoint par Mylène, plus radieuse que jamais dans une robe blanche marquée d'une croix noire. Les yeux brillants, elle interprète Point de suture. Derrière elle, des corps enlacés apparaissent sur l'écran. mylene farmer La qualité des images est excellente, l'osmose entre la musique, la voix et les corps est parfaite. Suit Nous souviendrons-nous (chanson sur l'angoisse de l'artiste et sa capacité à durée) puis les yeux en larme elle termine Rêver : Mylène espère un monde meilleur en reconnaissant qu'elle s'est trompée en glorifiant le malheur.

Puis tout le Stade l'interrompt et reprend spontanément Joyeux anniversaire accompagné par le pianiste évidemment complice. Mylène ne contient plus ses larmes, remercie timidement. L'artiste confie que se faire souhaiter un bon anniversaire par 80 000 personnes est absurde. Elle ajoute Merci de tout cœur. Les sanglots dans la voix, elle réussira quand même à chanter les deux ballades suivantes Laisse le vent emporter tout et Ainsi soit-je….

mylene farmer Après un nouveau interlude musicale chargé d'émotion sur la musique d'Avant que l'ombre, Mylène quitte la scène centrale monte les escaliers et disparaît derrière l'écran vidéo. Elle revient habillée d'un tailleur pantalon noir, pour interpréter Libertine. Ses danseurs la rejoignent costumés d'un tutu. Pour Sans contrefaçon, le public reprend la chanson, dans ce jeu avec le public et les danseurs, Mylène arrache sa tunique noire pour réapparaître en robe blanche. L'instant X puis Fuck them all viennent terminer ce moment rock et intense. Le public est debout.


mylene farmer Dernier tableau, Mylène réapparaît en combinaison noire moulante, dans un fauteuil en forme de scarabée géant. Les beats électro de Dégénération font vibrer le stade, le public est littéralement captivé, prêt à être emporté dans un final étourdissant. C'est dans l'air met le stade en transe, puis arrive enfin Désenchantée, dont la chorégraphie n'a quasiment pas changé, depuis sa création en spectacle en 1996. La star s'approche des premiers rangs et fait reprendre le refrain en chœur. Elle savoure. Puis, c'est l'explosion de bandes argentées et de ballons au milieu du stade, histoire de fêter jusqu'à l'ultime ce moment magique.
Le spectacle se termine comme une belle histoire avec en générique sur l'écran le nom des danseurs et musiciens. Spectacle énorme, grandiose, magnifique, hallucinant, envoutant, magique ou tout simplement, parfait.

L'enchaînement des différents tableaux aux travers des quatre parties de ce spectacle est particulièrement bien réussit. La transparente des écrans permet de réaliser des effets féériques et des perspectives parfois étonnantes, jouant parfois sur plusieurs plans avec Mylène en premier plan, des danseurs en deuxièmes plan et en troisième plan des vidées de danseurs dans d'autres mouvements le tout en ombre ou encore des séquences vidéos. Les mannequins dans les boîtes sur les décors de côté permettent des effets de couleurs, de lumières et d'ombre : roses et violets pour Appelle-mon numéro, oranges et dorés pour California. Ces mêmes décors accompagnent et soutiennent les chansons : des chiffres sur Appelle-mon numéro, des pièces d'échec sur Libertine.
Mylène montre sa singularité, sa sensibilité à fleur de peau mais aussi tout son humour et l'espoir qu'elle met maintenant à vivre.

L'annonce de la tournée
Tous les détails sur la tournée
Quelques photos du spectacle


Joyeux anniversaire Mylène - 12 septembre 2009



Problèmes et petites erreurs
le 11 septembre 2009 :
- Coupure du son sur Sans contrefaçon.
- Coupure du son sur Désenchantée. Mylène se retourne et semble se fâcher vers la technique.
Dans les deux cas, Mylène en grande professionnelle ne se laissera pas destabiliser proposant même au public de reprendre a capella.
Le 12 septembre 2009 :
- Une erreur de voix (brisée par l'émotion) au début de Laisse le vent emporter tout
- Une petite erreur de Mylène au début de la chorégraphie de C'est dans l'air ce qui la fera rire.
- Une erreur dans les paroles de C'est dans l'air, Mylène répétant deux fois : La cruauté, c'est laid puis deux fois L'infâmie, c'est laid.
Le concert du 12 septembre est techniquement et artistiquement plus abouti. Pas de problème de technique, Mylène, moins tendu, place mieux sa voix, les danseurs sont plus enjoués et le son est bien meilleur.