Vers haut de page
Vers haut de page


Avant que l'ombre… 2006

mylene farmer

C'est par une conférence de presse le 16 décembre 2004 que Mylène annonce les concerts de Bercy 2006. Un site Internet est spécialement créé par la production pour promotionner le spectacle et vendre des forfaits (billet + voyage). En effet, Mylène ne fera pas de tournée, le spectacle étant soi disant intransportable.

Pour son grand retour sur scène en 2006, Mylène propose un show résolument optimiste ou la résurrection, la re-vie et l'amour (pour une fois heureux) tiennent une grande place. Mais elle reste fidèle à son univers en exploitant encore la symbolique religieuse, le sexe, l'espoir d'un ailleurs meilleur et l'autodérision.

Ces thèmes récurrents de l'univers farmerien sont symbolisés dans les décors et la lumière, mélangeant symboles religieux, éléments nocturnes et aquatiques. Cette conception des décors en revient à Mark Fisher, concepteur des tournées de U2. Le décor ressemble parfois à une immense cathédrale pour aussitôt se transformer en temple païen. La encore on retrouve un thème cher à Mylène, le rejet de l'église mais enrichi maintenant de l'acceptation de la mort puisque maintenant elle a connu l'Amour. Le choix des morceaux symbolisent aussi ce renouveau, aucun morceau des albums les plus mélancoliques Cendres de lune et Innamoramento.

La scène centrale en forme de Croix accueille Mylène Farmer dans une entrée symbolique. Les grandes portes de la scène principale s'ouvrent. Ce portail est une réplique du Sacrifice d'Isaac, panneau présenté au concours pour la seconde porte du baptistère de Florence, en 1401, Bronze partiellement doré. Musée du Bargello, Florence, Italie par Lorenzo Ghiberti (1378 ou 1381-1455) il comprend 12 panneaux de 24 sculptures.

mylene farmerUn sarcophage descend du plafond de Bercy. Arrivée au centre de la croix, 6 moines portent le cercueil et le conduisent sur la scène principale en franchissant un pont au-dessus du public. Le sarcophage se relève s'ouvre et Mylène apparaît dans un halo de lumière jaune. Cette introduction fait immédiatement pensée à une résurrection de l'artiste. Elle descend du ciel pour ressusciter auprès des vivants, son public qui la porte. Résurrection que l'on peut interpréter doublement : retour vers son public après 6 ans d'absence et retour vers la vie grâce à l'amour (thème principal de l'album Avant que l'ombre…).

mylene farmer Le concert commence par Peut-être toi chanson optimiste sur l'amour heureux dans des sons technoïdes et une foule en transe.
Suit la chanson féministe qui réclame pour toutes les filles un amour XXL. Mylène salue d'un bonsoir et reprend a capella avec le public le refrain.
Le troisième morceau Dans les rues de Londres est un hommage à l'écrivain britannique Virginia Woolf. Chanson douce et mélancolique avec petite reprise du refrain.
Dans un feu d'artifice de lumière, California, chanson du renouveau de la période Anamorphosée.
Porno graphique première référence claire au sexe et où Mylène joue avec le public dans une danse sexy et suggestive. A la fin du morceau, les danseurs rejoignent la scène pour un long pont musical avec claquettes. Mylène en profite pour se changer.
Habillée d'en tenue légère, surmontée d'un chapeau haut de forme démesuré, Mylène entame Sans contrefaçon. Le public suit le rythme entraînant de cette chanson.
Toujours en petite tenue, Mylène enchaîne avec Q.I. accompagné d'une chorégraphie très latine tout en langueur correspondant bien au thème de la chanson. Il fait très très chaud sur scène.
Après ces 2 chansons plutôt toniques, C'est une belle journée vient annoncer la série de ballades mélancoliques. Un moment privilégié avec le public pour cette chanson à la ritournelle enjouée sur un thème pourtant triste. Dans la chorégraphie qui accompagne cette chanson, Mylène montre son séant au public. Les danseurs rejoignent de nouveau la scène pour un numéro de claquette encore plus tonique que le premier.

mylene farmer Pour la série des ballades, des hauteurs de Bercy, Mylène apparaît dans un bougeoir qui rejoint lentement la scène centrale. Ange parle-moi accompagne cette arrivée accompagnée dYvan Cassar au piano.
Avec cette introduction et le thème de la chanson, l'émotion s'installe. Pour encore augmenter avec Redonne-moi et gagner encore en intensité avec Rêver, véritable communion avec le public Cette chanson est un cadeau pour vous.
Ainsi soit je… en alternance avec L'autre… clôture la série des ballades.
Désenchantée moment de délire avec le public où Mylène présente ses musiciens et prend plaisir, qualifiant ce moment d'inoubliable.

mylene farmer Nobody knows assure un intermède tout en noirceur avant la reprise de Je t'aime mélancolie et un nouveau changement de costume.
L'amour n'est rien qui suit reprend le thème de Je t'aime mélancolie, Mylène se moque d'elle-même et de son côté triste et noir. Cette chanson optimiste annonce Déshabillez-moi moment délicieusement sexy.
La fin du spectacle approche avec Les mots en duo avec Abraham Laboriel Jr. qui fait preuve d'une voix puissante.
Fuck them all est la dernière chanson avant le final grandiose. Malgré les efforts de Mylène le public ne suit pas. On est loin de la communion de Sans contrefaçon ou de Désenchantée. Mylène en profite pour présenter ses danseuses et danseurs.
Montant les marches et se découvrant de sa longue robe rouge aux arabesques dorées, Mylène nous laisse découvrir un corps quasi nu. Noyé dans une fumée et une lumière aveuglante sous un mur d'eau qui tombe de Bercy sculpté de la silhouette de Mylène, elle aussi faite d'eau, la chanson Avant que l'ombre… vient clore 2h20 de concert. Mylène lève la main pour dire au revoir dans un halo de lumière céleste, avant que les grandes et lourdes portes dorées viennent terminer ce moment magique.

Tous les détails sur la tournée
Quelques photos du spectacle



Introduction
Peut-être toi
XXL
Dans les rues de Londres
California
Porno-graphique
Sans contrefaçon
Q.I.
C'est une belle journée
Ange parle moi
Redonne-moi

mylene farmer

Rêver
L'autre
Désenchantée
Nobody Knows
Je t'aime mélancolie
L'amour n'est rien
Déshabillez-moi
Les mots
Fuck them all
Avant que l'ombre…